Mosaïques Association des «X Fragile»

MOSAÏQUES Association des «X Fragile»

Le syndrome de l'X fragile

Le syndrome de l'X fragile est la cause la plus fréquente de retard mental héréditaire.

Les signes de l'X fragile | Aspects éducatifs |  Historique
Les autres syndromes qui peuvent concerner les personnes vectrices

Les signes de l'X fragile

Les anomalies physiques :

Elles sont variables et inconstantes et peuvent n'apparaître qu'à la puberté (50 %).

  • périmètre crânien supérieur à la normale à la naissance ;
  • hypotonie ;
  • dysmorphie faciale ;
  • problèmes ORL ;
  • hyperlaxité des articulations ;
  • attitude cyphotique ;
  • pieds plats ;
  • faiblesse des muscles oculaires ;
  • macroorchidie ;
  • prolapsus mitral.

Les troubles du langage :

Le retard d'apparition du langage est significatif du syndrome.

Les troubles sont quasiment constants et présentent certaines particularités

  • retard d'apparition du langage ;
  • trouble de l'articulation ;
  • dysrythmie ;
  • omissions, écholalie, bredouillements.

Les troubles du comportement

  • hyperactivité, impulsivité, battement des mains ;
  • troubles de l'attention ;
  • déficits cognitifs ;
  • fuite du regard, difficulté à se faire des amis ;
  • résistance aux changements ;
  • agressivité ;
  • automutilation, stéréotypie et bizarreries ;
  • parfois tous ces symptômes sont présents et constituent des syndromes autistiques de divers degrés (5 à 7 % des autistes ont un X fragile) ;
  • 30 à 40 % des garçons atteints du syndrome de l'X Fragile ont un syndrome autistique.

Les filles et les femmes qui expriment la maladie sont moins atteintes.

Elles peuvent avoir certains troubles :

  • difficultés scolaires ;
  • troubles de la mémoire ;
  • tendance dépressive ;
  • caractère changeant ;
  • difficultés relationnelles ;
  • elles seront rarement dépistées si elles n'ont pas un frère ou un cousin atteint.

Leurs troubles font évoquer très souvent des causes sociales.


Aspects éducatifs

Les "X fragile" ont besoin d'une prise en charge adaptée à leur spécificité. Il leur faut :

  • des aides éducatives ;
  • des stimulations, des soutiens ;
  • orthophonie, psychomotricité, ergothérapie, kinésithérapie.

Ils peuvent s'adapter dans des classes à petits effectifs avec un projet d'éducation individualisé.

Leurs bonnes facultés visuelles sont à utiliser et à développer pour les apprentissages.

L'accompagnement doit être poursuivi jusqu'à l'insertion professionnelle et tout au long de leur vie.

L'X fragile est la cause

  • de troubles du développement de l'enfant ;
  • de troubles sévères des apprentissages atteignant surtout les garçons ( 20 % ont une intelligence normale ).

C'est la deuxième cause de retard mental ( de léger à sévère ) après la trisomie 21.

Cette maladie génétique atteint plus de 10 000 personnes en France.

La fragilité du chromosome X est un caractère héréditaire transmissible de génération en génération.


Historique

Dès 1991, les découvertes de l'équipe du Pr. Mandel mettent en évidence le mécanisme de transmission tout à fait particulier. Un test fiable est mis au point qui permet un diagnostic anténatal et le dépistage des personnes vectrices. Avec une simple prise de sang, on peut détecter rapidement l'absence ou la présence de l'X fragile. Ce test devrait être pratiqué pour tous les cas de retard mental, de troubles sévères des apprentissages ou de comportement autistique.

Peu de temps après, les équipes australiennes, américaines et hollandaises découvrent le gène FMR 1 ( Fragility Mental Retardation 1 ) et sa protéine.

Les travaux de recherche aboutissent à la mise en évidence de divers degrés de mutation :

  • la prémutation chez les transmetteurs sains :
  • la mosaïque X Fragile ( qui associe prémutation et mutation complète ) ;
  • la mutation complète, chez les personnes qui expriment la maladie.
 

Les filles et les femmes qui expriment la maladie sont moins atteintes. Elles seront rarement dépistées si elles n'ont pas un frère ou un cousin atteint. Leurs troubles font évoquer très souvent des causes sociales.

 

le syndrome est décrit sur le site Orphanet www.orpha.net, la maladie est classée dans les maladies neurologiques.

 

Aujourd'hui, de nombreux articles sont disponibles sur le sujet, même des livres et des DVD, voir les documents disponibles, rubrique «Nos documents» du site MOSAÏQUES.


Les autres syndromes qui peuvent concerner les personnes vectrices
(hommes ou femmes ayant la prémutation)

Ataxie Cérébelleuse (FXTAS en anglais)

L'ataxie cérébelleuse liée à l'X fragile, beaucoup plus fréquente chez les hommes que chez les femmes, apparaît entre l'âge de 50 et 80 ans. Les symptômes observés par les membres de la famille (mais souvent attribués à l'âge) comprennent :

  • le tremblement intentionnel qui se manifeste quand on tend la main pour prendre ou verser,
  • des problèmes d'équilibre (ataxie) causant une démarche titubante avec des chutes fréquentes,
  • une rigidité aux extrémités (neuropathie),
  • une instabilité d'humeur, de l'irritabilité et d'autres changements de personnalité,
  • des problèmes de mémoire court terme et un déclin intellectuel graduel.

Le diagnostic du FXTAS est basé sur :

  1. un examen neurologique sur les signes décrits ci-dessus,
  2. un test positif de porteur de la prémutation FMR1,
  3. des résultats d'une IRM correspondant au FXTAS tels les lésions de la matière blanche dans le cerveau ou une atrophie généralisée du cerveau.

Les personnes atteintes de FXTAS sont souvent mal diagnostiquées par confusion avec d'autres maladies comme la maladie de Parkinson, la maladie d'Alzheimer, la démence, un AVC ou une neuropathie périphérique.
Toute personne présentant un des symptômes décrits ci-dessus devrait contacter son médecin et demander un examen par un neurologue. Quelques neurologues pourraient ne pas encore être informés de ce syndrome décrit depuis peu (en 2001), mais ils peuvent trouver des renseignements sur www.fragilex.eu - Site du réseau européen des associations X Fragile

Le FXTAS est une maladie évolutive

débutant souvent par des symptômes légers qui s'aggravent avec le temps.
L'évolution de la maladie peut varier fortement d'un individu à l'autre. Beaucoup se portent bien pendant des années ou des dizaines d'années jusqu'au jour où il devient difficile d'exécuter des tâches de la vie quotidienne et de marcher sans assistance.
Certains individus ne présentent qu'une ataxie et/ou un tremblement essentiel et ne développent jamais de troubles psychiatriques ou cognitifs.
Les hommes porteurs d'une prémutation X Fragile risquent de développer un FXTAS à partir de l'âge de 50 ans. Cette maladie n'a pas encore été décrite chez les individus avec une mutation complète. Elle atteint plus fréquemment et plus sévèrement les porteurs masculins. Des spécialistes estiment qu'un tiers des hommes porteurs développeront le syndrome, toutefois les travaux de recherche sont toujours en cours dans ce domaine.
Il n'existe actuellement pas de remède au FXTAS mais les symptômes peuvent être traités afin de réduire leur progression et leur sévérité. Des médicaments peuvent être prescrits pour traiter le tremblement et les composantes psychiatriques et physiques. Psychomotricité, kinésithérapie et assistance psychologique peuvent aussi apporter un soulagement.

Insuffisance ovarienne précoce liée à la prémutation de l'X fragile(FXPOI en anglais)

L'insuffisance ovarienne précoce résulte d'un fonctionnement anormal ou réduit des ovaires qui peut mener à une infertilité ou à une fertilité réduite, à l'absence de règles ou à des règles irrégulières, à une ménopause précoce ou à des taux d'hormones anormaux (FSH). La ménopause précoce est définie par l'arrêt des règles avant l'âge de 40 ans, c'est la manifestation la plus sévère de l'insuffisance ovarienne précoce liée à la prémutation de l'X fragile. Les femmes non porteuses d'une prémutation peuvent également souffrir d'une insuffisance ovarienne précoce ou d'une ménopause précoce mais pour d'autres raisons que l'X fragile.

Insuffisance ovarienne précoce liée à la prémutation de l'X fragile et ménopause

Même si certains symptômes de l'insuffisance ovarienne précoce liée à l'X fragile ressemblent à ceux de la ménopause (tels les bouffées de chaleur et la sécheresse vaginale), il ne s'agit pas d'une ménopause pour deux raisons majeures :

  1. les femmes atteintes d'insuffisance ovarienne précoce liée à la prémutation de l'X fragile peuvent occasionnellement être enceintes car leurs ovaires peuvent encore libérer des ovules contenus dans les follicules ovariens restants. Une femme ménopausée ne peut être enceinte car ses ovaires ne contiennent plus de follicules ;
  2. les femmes atteintes d'insuffisance ovarienne précoce liée à l'X fragile peuvent connaître un retour de cycles menstruels, pas les femmes ménopausées.

Des études montrent que plus ou moins 20 à 25 pour cent des femmes porteuses d'une prémutation du gène FMR1 sont atteintes d'insuffisance ovarienne précoce.
Par ailleurs :
les femmes porteuses d'une prémutation sont ménopausées en moyenne cinq ans plus tôt que les non porteuses ;
du fait des niveaux d'hormones réduits dus à l'insuffisance ovarienne précoce, le risque de survenance d'ostéoporose peut être plus important chez les femmes atteintes que chez les autres si le manque d'hormones n'est pas compensé par un traitement hormonal substitutif ;
les femmes prémutées ne peuvent pas présumer une réduction ou une absence de fertilité, elles doivent donc prendre des mesures de contraception si elles veulent éviter une grossesse.
Les femmes porteuses d'une prémutation courent un risque élevé d'avoir des enfants atteints du syndrome de l'X fragile qui peut entraîner un retard mental et comportemental à des degrés variables de sévérité (voir «www.fragilex.eu») ;
il se pourrait qu'une femme prémutée développe un FXTAS (beaucoup plus fréquent chez l'homme). Dans l'état actuel des connaissances, le risque chez la femme semble réduit ;
Les membres de la famille des porteurs peuvent aussi être prémutés, dans ce cas, ils courent les mêmes risques que ceux décrits ci-dessus.


MOSAÏQUES 2017

MOSAÏQUES Association des «X Fragile»

association Loi 1901,
assimilée aux associations reconnues d'intérêt général
enregistrée sous le n° 04/18252 (paru au JO du 5 mai 1993) par le Préfet des Hauts-de-Seine

Réservé aux adhérents

Accèder aux pages privées