Mosaïques Association des «X Fragile»

MOSAÏQUES Association des «X Fragile»

Revue de presse

Appel à dons pour un médicament pour l'X Fragile - Projet FRAXADEV
www.fraxadev.fr

Une nouvelle mesure de protection des majeurs vulnérables : l'habilitation familiale
Un nouveau dispositif plus souple pour répondre à des situations simples et non conflictuelles est entré en vigueur le 1er janvier 2016 : l'habilitation familiale.

Extrait du site de AFC :

L'habilitation familiale, une nouvelle mesure de protection des majeurs.
Elle vise à simplifier les démarches des proches d'une personne vulnérable.
La population vieillit. Des personnes de plus en plus nombreuses ont besoin d'être assistées ou représentées pour des actes de la vie courante. C'est, tout naturellement, le plus souvent à la famille qu'incombe cette tâche.
Différentes formes de tutelle organisent cette assistance et remplissent cette fonction de protection des personnes vulnérables. Elles présentent cependant d'importants inconvénients : les bénéficiaires se voient privés de certaines libertés et les gestionnaires doivent subir le contrôle du juge.
D'autres mécanismes, plus souples, sont intervenus ces dernières années pour répondre à des situations simples et non conflictuelles. C'est ainsi qu'un nouveau dispositif vient d'entrer en vigueur : l'habilitation familiale.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site Service Public :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F33367

Le rapport du Défenseur des droits sur la protection juridique des personnes vulnérables
Ouvrir le fichier Pdf du rapport

Les Démarches d'Évaluation et de Concertation Territoriales (DECT) pour l'autisme et les TED
Cette démarche, qui s'est étalée sur plus de deux ans, si on y inclut la phase préliminaire de pré-diagnostic confiée au CEDIAS - CREAHI Ile-de-France, avec la participation active du CRAIF, a été initiée dans le cadre du Plan Autisme Ile-de-France. Elle correspond à une recommandation du 3ème plan Autisme. L'Agence Régionale Ile-de-France l'a traduite de cette manière. Pour faire le point sur ce qui a été fait dans d'autres régions la bonne démarche est de s'informer auprès de l'ARS de la région concernée, et auprès du CRA (Centre Ressources Autisme), nous ne disposons pas encore d'une bonne vue d'ensemble à ce jour.
Même si ce qui est sorti de la Démarche Ile-de-France concerne au premier chef cette région, il peut en ressortir des solutions, ou des décisions d'expérimentation qui ont vocation à être reprises ailleurs, cela a par conséquent un certain intérêt même pour les non franciliens.
Toute la première partie de la démarche était proposée par département. Une série de rencontres, plénières, ou par groupe de travail, dans chacun des 8 départements, terminée par une conférence de restitution, donnant lieu dans chacun des départements à un rapport établi par un comité de pilotage.
Le fait de participer à l'URAF-IdF, l'Union Régionale Autisme Familles - Ile-de-France, a été d'un grand intérêt, car, le hasard faisant bien les choses, les délégués actifs représentaient 7 départements sur les 8, et certains ont participé activement à la démarche dans leur département, c'est le cas de l'association MOSAÏQUES pour le département des Hauts-de-Seine (92). Cela a donné lieu à des échanges enrichissants.
Le 23 novembre 2016, à l'ASIEM Paris 7ème, s'est tenue la conférence finale pour la DECT Ile-de-France, qui avait vocation à rendre compte de l'ensemble des travaux des 8 départements.
Six membres de l'Union, étaient présents, dont le représentant de MOSA¤QUES.
Ce fut une journée riche, mais qui contrairement à ce qu'on aurait pu attendre, n'a pas pris la forme d'une synthèse ou de l'agrégation des différentes démarches départementales. Des groupes de travail régionaux, au nombre de trois, se sont réunis en octobre, en préparation de cette journée finale, et c'est là que les conclusions de chaque département ont pu être prises en compte. Mais il demeure une inconnue sur ce qui va être repris concrètement au niveau des décisionnaires de l'échelon régional.
Les 3 groupes de travail : 1 groupe adultes, 1 groupe adolescents, 1 groupe scolarisation.

Les documents correspondants sont disponibles sur le site www.dect-idf.com

On trouve également sur ce site, la présentation (PowerPoint) des dispositifs intégrés des TSA, qui sont lancés en phase pilote dans 4 départements :
DI TSA 77 - Responsable Isabelle DELAQUIS

email : pilote.ditsa(at)aura77.org

DI TSA 91 - Responsable Sabine GUILLEMIN

email : pilote.ditsa77(at)ladapt.net

DI TSA 78 - Responsable Sylvie GAGNET

email opérationnel en janvier

DI TSA 93 - Responsable Sylvie SANTONI

email : saintlouis.ditsa93(at)adv.asso.fr


 

MOSAÏQUES Association des «X Fragile»

association Loi 1901,
assimilée aux associations reconnues d'intérêt général
enregistrée sous le n° 04/18252 (paru au JO du 5 mai 1993) par le Préfet des Hauts-de-Seine

Réservé aux adhérents

Accèder aux pages privées